Traumatologie faciale

Les accidents de sports, du travail, de la voie publique, les rixes… peuvent être responsables de fractures du massif facial: mandibule, maxillaire, os zygomatique, cadres et parois de l’orbite, os nasal, os frontal...

Lorsqu‘elles sont à l’origine d’un trouble fonctionnel (visuel, respiratoire, occlusal) et/ou esthétique, elles nécessitent une prise en charge chirurgicale. Selon la localisation et le type de fracture, l’intervention chirurgicale doit avoir lieu soit en urgence, soit dans les jours suivant le traumatisme.

Ces traumatismes peuvent laisser des séquelles: cicatrices disgracieuses, malpositions osseuses… Un avis spécialisé de chirurgie maxillo-faciale est indiqué.

Modalités :

  • anesthésie générale
  • cicatrices à l’intérieure de la bouche ou sur le visage (dissimulées dans des plis naturels)
  • hospitalisation 24h à 2 jours
  • arrêt de travail : 1 à 2 semaines

En post opératoire :

  • application de glace pluriquotidienne
  • hygiène bucco-dentaire stricte en cas de cicatrices à l’intérieure de la bouche
  • alimentation molle stricte pendant 4 semaines en cas de fracture de mâchoire
  • attelles et/ou méches nasales en cas de fracture du nez

Fiche d'information :

Une fiche d’information est remise aux patients avant une intervention chirurgicale. Elle vise à fournir une infirmation objective et compréhensible sur les risques encourus. Bien que pour la plupart exceptionnels, il est indispensable qu’un patient bien informé accepte de courir ces risques.

Le consentement éclairé du patient doit être recueilli avant l’intervention sous la forme d’un document signé par celui-ci et remis à son chirurgien au plus tard le jour de l’intervention.